Présentation du BPJEPS

Le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport et de la cohésion sociale est un diplôme d’État homologué au niveau IV (niveau BAC), délivré par le directeur régional de la jeunesse et des sports (ou co-délivré dans le cas d’une spécialité interministérielle). Il est enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Il existe deux spécialités du brevet professionnel : la spécialité « animateur » ou la spécialité « éducateur sportif ». Pour chacune d'entre elles il existe plusieurs mentions disciplinaires ou liée à un champ particulier.
Le BPJEPS est validé par l'obtention de quatre « Unités Capitalisables ».
Les quatre unités capitalisables (UC) du BPJEPS sont définies par les compétences professionnelles et les objectifs intermédiaires suivants :
  • Dans les deux unités capitalisables (UC) transversales : UC1 : Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure, UC2 : Mettre en oeuvre un projet d'animation s'inscrivant dans le projet de la structure.
  • Dans les deux unités capitalisables (UC) de la mention :
    • Pour la spécialité « animateur » :
      UC3 : Conduire une action d'animation dans les activités de la mention ou de direction d'un accueil collectif de mineurs
      UC4 : Mobiliser les démarches d'éducation populaire pour mettre en oeuvre des activités d'animation dans le champ de la mention ou de l'option
    • Pour la spécialité « éducateur sportif » :
      UC3 : Conduire une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage dans le champ de la mention
      UC4 : Mobiliser les techniques de la mention ou de l'option pour mettre en oeuvre une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage :

Organisation de la formation

Ce diplôme est préparé en alternance soit par la formation initiale, l’apprentissage ou la formation continue. En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 600 heures.

Un positionnement initial de chaque stagiaire est effectué en début de parcours, il permet la mise en place d’une individualisation du parcours de formation.

Aux CEMEA, l'expérience personnelle est valorisée, l'expérimentation et l'activité sont privilégiées dans le processus d'acquisition des savoirs. Le groupe en formation constitue un moyen essentiel de connaissance et participe à l'enrichissement personnel.

La formation est menée en contact étroit avec la réalité. Un tutorat est mis en place pour aider à gérer l’alternance et permettre un trait d’union entre la formation et l’action sur le terrain professionnel.

Au cours de l'alternance, le stagiaire effectue un projet d’animation à conduire sur son terrain professionnel.

le BAFA en vidéo
Voir d´autres vidéos sur la WEB TV
les derniers Cahiers de l´Animation
autres publications
l´actu
Ouverture des Rencontres nationales de l'Education nouvelle des Ceméa, à Nimes

Les Ceméa , comme chaque année rassemblent leurs militants, en cette rentrée, lors de rencontres ...

Sens donné à « activité »

Nuage de mots, sans hiérarchie de sens : émancipation, épanouissement, besoin, création, désir, a...

Plat commun à l'auberge espagnole - Les cahiers de l'Animation n° 99 - Alimentation, culture et péda

Faut-il faire tout un plat de l'organisation du repas ? À l'évidence, les questions d'alimentatio...

Inégalités dans l'accès aux loisirs et aux vacances : Solidarité laïque interviewe Joelle Bordet

Joëlle Bordet, chercheuse au CSTB, psycho-sociologue, militante des Ceméa, livre son analyse à So...

Site internet des Ceméa