Description du métier

Pour appréhender et être en capacité de répondre aux besoins des personnes dans tous les lieux favorisant le maintien de l’autonomie.

Cette spécialisation vous permet d’appréhender des publics en perte d’autonomie et d’être en capacité de répondre à leurs besoins aussi bien dans une relation individuelle que collective dans un esprit de bienveillance.

Vous assurez en autonomie et évaluez des conduites de cycles d’animation participant au maintien de l’autonomie de la personne.

Vous travaillez en équipe pluri-disciplinaire.

Selon les cas, vous êtes amené·e à travailler sur :

  • le ralentissement du processus de perte d’autonomie individuelle ;
  • le maintien d’un lien avec le milieu de vie antérieur ;
  • le maintien de la curiosité permettant la stimulation de l’activité et des capacités intellectuelles ;
  • le maintien des capacités de relation sociale permettant de freiner le processus abandonnique ;
  • l’entretien de la mémoire ;
  • l’entretien des capacités physiques et / ou psychiques de la personne.


Débouchés

Ce certificat de spécialisation permet de travailler dans tous les lieux favorisant le maintien de l’autonomie de la personne : EHPAD, Centres sociaux, structures liées aux handicaps, etc.


Conditions d’accès à la formation

Être admis·e en formation ou être titulaire d’une spécialité ou d’une mention du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), du diplôme d’État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DEJEPS), du diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DESJEPS) ou d’un diplôme équivalent

Posséder une certaine connaissance de la réalité du métier.

Pour avoir plus d’informations sur les conditions d'accès, veuillez choisir une session et contacter l’organisme de formation.

Pour connaître les modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap, veuillez choisir une session et contacter le ou la référent·e handicap de l’organisme de formation.


Moyens et méthodes pédagogiques aux ceméa

Choisir une formation aux Ceméa c’est :

Bénéficier d’un réseau national de plus de 80 ans d’expérience dans la formation ancré dans un mouvement pédagogique d’Éducation nouvelle.

Vivre une formation en alternance qui s’articule entre des temps de formation en centre et des temps de stage pratique et qui permet de mettre en œuvre sur le terrain les savoirs acquis..

Profiter d’un accompagnement individuel et collectif et d’un suivi par l’équipe pédagogique.

Bénéficier d’une relation régulière entre l’organisme de formation et le lieu de stage, via la désignation d’un tuteur ou d’une tutrice sur le lieu de stage et les visites de structure.

Vivre une formation en centre constituée de séances de travail alternant travail individuel, travail en petits et en grands groupes : mises en situation, échanges de pratiques, apports théoriques, pratique et analyse d’activités. L’analyse de situations professionnelles vécues est menée tout au long de la formation et permet une prise de distance avec la pratique et le terrain.

Profiter de rencontres avec des acteurs et actrices de terrain et d’interventions de professionnel·les touts et toutes recruté·es par les Ceméa.

Un accès à la médiathèque numérique des Ceméa : Yakamédia.

Elle rassemble, digitalise et met à disposition tout le patrimoine éducatif des Ceméa. Yakamédia, c’est 80 ans de ressources éducatives et toujours d’actualité disponibles en un seul clic ! Avec des formats vidéo pratiques et adaptés aux usages d’aujourd’hui et un moteur de recherches pour aller droit au but !

Véritable « sac à docs » de l’animateur et de l’animatrice, et véritable boite à outils pour tout éducateur ou éducatrice de terrain, Yakamédia est une base de ressources multimédia disponibles à tout moment et sur tous les écrans : idées d’animation, tutos, ressources pédagogiques, actions culturelles, texte de référence, témoignages de pratique de terrain …


Contenu de la formation

La formation s’organise en deux Objectifs Terminaux d’Intégration :

Prendre en compte les caractéristiques des personnes concernées par une perte importante d’autonomie pour préparer une action d’animation :

Identifier les caractéristiques des personnes et leurs environnements, prendre en compte les besoins particuliers de chaque personne, repérer les potentialités de la personne, identifier les objectifs institutionnels dans lesquels son action d’animation s’inscrit, identifier le rôle de chaque professionnel·le, préparer une animation.

Conduire une action d’animation participant au maintien de l’autonomie de la personne :

Mettre en œuvre une action d’animation intégrant les objectifs de la structure, adapter une action d’animation aux capacités physiques et psychiques de la personne, prendre immédiatement toute décision pour préserver la sécurité des personnes au regard de leur niveau d’autonomie, évaluer son action au regard du maintien de l’autonomie de la personne, participer aux travaux d’une équipe pluri-disciplinaire pour analyser les écarts constatés, proposer des évolutions possibles.


Certification

La certification se fera en trois temps :

La présentation écrite d’un dossier d’une vingtaine de pages présentant un cycle d’animation sociale. Ce dossier présentera au minima trois activités d’animation favorisant le développement ou le maintien de l’autonomie et de la relation sociale. Une des séances qui sera présentée au jury final sera développée dans le dossier.

Épreuve de présentation de séance d’animation sur la structure d’alternance devant deux personnes expertes composant une commission certificative.

Entretien de 30 minutes avec les candidat·es.

La certification est délivrée par la DRAJES sur proposition du jury régional du diplôme associé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de certification, choisissez une session et contactez l’organisme de formation.


Témoignages

Financer une formation

L'engagement qualité des Ceméa

Un réseau associatif certifié Qualiopi
Éducation nouvelle
Formateurs·rices engagé·es