Diplôme de niveau 3
Formation initiale ou formation continue
Ouvert à l'apprentissage, VAE possible
+ À distance et en présentiel

Description du métier

Pour accompagner au quotidien des personnes en situation de handicap ou touchées par un manque d'autonomie quelles qu'en soient l'origine ou la nature.

Des sessions en cours

du 6 janvier au 16 décembre 2022
BEZIERS (Hérault)
du 10 janvier au 13 décembre 2022
MONTPELLIER (Hérault)

Les prochaines sessions de formation

50%
Pas (encore) de dates. Contactez-nous pour être alerté·e lors de l'ouverture d'une prochaine session.

Vous prenez en compte les difficultés liées à l'âge, à la maladie, ou au mode de vie ou les conséquences d'une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie.

En lien avec l'entourage de la personne, vous accompagnez les personnes tant dans les actes essentiels de la vie quotidienne que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs.

Vous veillez à l’acquisition, la préservation ou à la restauration de l’autonomie d’enfants, d’adolescent·es, d’adultes, de personnes vieillissantes et vous les accompagnez dans leur vie sociale et relationnelle.

Vos interventions d’aides et d’accompagnement contribuent à l'épanouissement de la personne à son domicile et en établissement.


Débouchés

Vous exercez le métier d'accompagnant·e éducatif·ve et social·e directement au domicile de la personne (particuliers employeurs, services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD), services d'aide à la personne (SAP), services polyvalents de soins et d'aide à domicile (SPASAD), services de soins infirmiers à domicile (SSIAD),...), en établissement social ou médico-social (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), maisons d'accueil spécialisées (MAS), des centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), foyers d'accueil médicalisés (FAM), instituts médico-éducatifs (IME), des instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP), des maisons d'enfant à caractère social (MECS),...), dans des structures d'accueil de la petite enfance, établissements d'enseignement et de formation, d'emploi et d'activités culturelles.


Conditions d'accès à la formation

Selon le statut du ou de la candidat·e, dépôt d'un dossier de candidature suivi d'un épreuve orale d'admission de 30 minutes portant sur la motivation et la capacité à s'engager dans une formation sociale.

Pour connaître les diplômes accordant une dispense ou avoir plus d’informations sur les épreuves, veuillez choisir une session et contacter l’organisme de formation.

Pour connaître les modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap, veuillez choisir une session et contacter le ou la référent·e handicap de l’organisme de formation.


moyens et méthodes pédagogiques aux Ceméa

Choisir une formation aux Ceméa c’est :

Bénéficier d’un réseau national de plus de 80 ans d’expérience dans la formation ancré dans un mouvement pédagogique d’Éducation nouvelle.

Vivre une formation en alternance qui s’articule entre des temps de formation en centre et des temps de stage pratique.

L’alternance permet de mettre en œuvre sur le terrain les savoirs acquis. Les stagiaires bénéficient d’un accompagnement individuel et d’un suivi par la personne responsable de la formation (diplômée d’un niveau supérieur) par le biais de visites de stage.

En structure, un tuteur ou une tutrice accompagnera les stagiaires.

Vivre une formation en centre constituée de séances de travail alternant travail individuel, travail en petits et en grands groupes : mises en situation, échanges de pratiques, apports théoriques, pratique et analyse d’activités. L’analyse de situations professionnelles vécues est menée tout au long de la formation et permet une prise de distance avec la pratique et le terrain.

Des rencontres avec des acteurs et des actrices de terrains seront organisées ainsi que des temps de travail avec des intervenant·es extérieur·es tous et toutes recruté·es par les Ceméa.

Un accès à la médiathèque numérique des Ceméa : Yakamédia.

Elle rassemble, digitalise et met à disposition tout le patrimoine éducatif des Ceméa. Yakamédia, c’est 80 ans de ressources éducatives et toujours d’actualité disponibles en un seul clic ! Avec des formats vidéo pratiques et adaptés aux usages d’aujourd’hui et un moteur de recherches pour aller droit au but !

Véritable « sac à docs » de l’animateur et de l’animatrice, et véritable boite à outils pour tout éducateur ou éducatrice de terrain, Yakamédia est une base de ressources multimédia disponibles à tout moment et sur tous les écrans : idées d’animation, tutos, ressources pédagogiques, actions culturelles, texte de référence, témoignages de pratique de terrain …


contenu de la formation

La formation s'articule autour de 5 domaines de formation :

DF 1 : Accompagnement de la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne :

Identifier le besoin de compensation éventuel lors de situations rencontrées dans le champ d'intervention du ou de la professionnel·e. Situer la personne dans le développement et/ou dans le maintien de son autonomie. Repérer les potentialités de la personne. Favoriser et/ou préserver l'autonomie de la personne par le maintien et/ou le développement de ses potentialités. Accompagner la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne. Prendre soin et veiller au bien être de la personne dans un contexte d'accompagnement de proximité. Concourir au bien-être de la personne par des gestes ou une communication adaptée ou par recours à des tiers. Mettre en œuvre des méthodes et outils d'accompagnement adaptés pour permettre à la personne de réaliser ses activités. Identifier, sélectionner et utiliser les aides techniques, les outils spécifiques et les modalités d'apprentissage adaptés pour développer ou maintenir l'autonomie de la personne accompagnée. Mobiliser les activités quotidiennes pour favoriser la relation dans l'accompagnement. Aider la personne à exprimer ses attentes et ses choix à l'occasion de temps et/ou activités propices à l'expression. Appliquer les principes et les éléments d'hygiène de base pour la réalisation des interventions de soutien. Reconnaître les signes non verbalisés de la douleur. Identifier les risques de la vie quotidienne et donner l'alerte en temps opportun. Préparer et accompagner les changements dans la vie de la personne pour anticiper leurs conséquences. Prendre appui sur les décisions prises en équipe pluridisciplinaire pour l'accompagnement de la fin de vie.

DF 2 : Accompagnement de la personne dans les actes de la vie quotidienne dans le respect de cette personne et des règles d'hygiène et de sécurité :

Organiser la logistique d'un lieu et réaliser son intervention en utilisant les moyens permettant l'accompagnement au quotidien dans les conditions optimales de sécurité. Organiser son intervention et prioriser les actions à conduire dans un contexte d'intervention donné. Appliquer les principes d'hygiène et de sécurité en fonction du contexte d'intervention. Repérer les situations à risque et participer à des actions de prévention des accidents du quotidien quel que soit le lieu d'intervention. Favoriser l'appropriation du cadre de vie ou du cadre d'accueil de la personne par un aménagement adapté. Adapter sa prestation à la présence de la personne accompagnée, de son entourage ou des autres professionnel·les. Appliquer les règles de tri sélectif et d'éco-responsabilité. Accompagner la personne dans ses activités ordinaires et la gestion de son quotidien.

DF 3 : Accompagnement à la vie sociale et relationnelle de la personne

Adopter une posture bienveillante à l'égard de la personne accompagnée et de son entourage. Gérer ses émotions face à la personne accompagnée, son entourage et les autres professionnel·les. Accompagner la personne dans sa participation aux activités collectives. Soutenir la personne dans son affirmation et son épanouissement. Sélectionner des activités en prenant en compte les attentes et l'expression des besoins de la personne dans le cadre du projet personnalisé, en lien avec le projet de service. Utiliser les activités de groupe pour susciter la participation et/ou prévenir l'isolement et/ou développer l'expression de soi en fonction des lieux d'intervention. Repérer et prévenir le risque d'isolement de la personne et favoriser l'inclusion dans son environnement. Identifier, gérer les situations de conflit et en référer à son équipe en cas de risque. Accompagner la personne dans le respect de sa relation avec sa famille, son entourage, les représentant·es légaux et légales et les autres professionel·les. Adapter sa communication avec la famille et l'entourage dans la limite de ses attributions. Coopérer avec la famille et l'entourage pour l'intégration sociale et citoyenne de la personne et se situer en tant qu'interface. Faciliter la vie sociale et citoyenne de la personne. Identifier l'apport et les effets des activités au regard des objectifs et des critères d'évaluation.

DF 4 : Positionnement en tant que travailleur·euse social·e dans son contexte d'intervention :

Identifier son cadre d'intervention pour se situer en tant que professionnel·le de l'accompagnement social : cadre légal, dispositifs, acteurs, actrices et réseaux. Prendre en compte les dimensions éthiques et déontologiques de son intervention. Mobiliser les connaissances théoriques et pratiques pour se positionner dans le projet de la personne. Organiser et assurer le suivi de son intervention en fonction des objectifs définis dans le projet personnalisé. Se questionner sur sa posture professionnelle. Identifier, proposer et mettre en œuvre des actions de prévention. Participer à l'accueil et/ou à l'accompagnement des stagiaires et des nouveaux professionnel·les. Co-construire avec la personne et les acteurs et actrices le projet personnalisé.

DF 5 : Travail en équipe pluri-professionnelle, gestion des risques et traitement des informations liées à l'accompagnement de la personne :

Rechercher, traiter et transmettre, quels que soient l'outil et les modalités de communication (y compris numérique), les informations et/ou données pertinentes pour assurer la continuité et la traçabilité des activités d'accompagnement de la personne. Rechercher, organiser et hiérarchiser les informations nécessaires à l'accompagnement de la personne. Transcrire les données recueillies, transmettre, par la ou les modalités de communication les plus appropriées, les informations, observations relatives à la personne, à son environnement et à la réalisation d'une activité d'accompagnement. Analyser les situations, relayer des informations pertinentes et proposer des actions en lien avec le projet personnalisé. Organiser son activité, coopérer au sein d'une équipe pluri-professionnelle et améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité et de gestion des risques. Identifier son propre champ d'intervention au regard des fonctions et activités de chaque professionnel·le et des lieux et situations d'intervention. Organiser sa propre activité au sein d'une équipe pluri-professionnelle en s'inscrivant dans la planification de l'ensemble des activités et des changements prévisibles. Organiser et prioriser son activité pour répondre aux besoins d'une personne ou d'un group de personnes dans un contexte susceptible de changer. Contribuer à l'élaboration, à l'évaluation et à l'adaptation des projets personnalisés d'accompagnement. Repérer, signaler et déclarer les évènements indésirables et transmettre les informations appropriées. Apporter une contribution à l'évaluation des pratiques en équipe pluri-professionnelle et à la démarche qualité et à la gestion des risques. Évaluer sa pratique, repérer les axes d'amélioration et ses possibles besoins en formation. Proposer des actions d'amélioration contribuant à la qualité, à la gestion des risques et à la prévention des risques professionnels dans son champ de compétences.


Certification

Domaine de formation 1 :

Épreuve écrite sur une étude de cas.

Épreuve orale présentant un dossier de pratique professionnelle.

Domaine de formation 2 :

Épreuve orale sur une étude de cas tirée au sort.

Domaine de formation 3 :

Épreuve orale présentant un document, élaboré par le ou la candiat·e, d'un projet d'animation sociale et citoyenne à partir d'une situation de stage.

Domaine de formation 4 :

Épreuve orale présentant un document, élaboré par le ou la candidat·e, d'une étude de situation vécue en stage en lien avec le projet de la personne.

Domaine de formation 5 :

Épreuve écrite portant sur les modalités de transmission et de communication relevant d'une situation donnée.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de certification, choisissez une session et contacter l’organisme de formation.


Poursuite de parcours

Suite à l’obtention de votre diplôme, il sera possible de poursuive votre parcours de formation aux Ceméa à travers le Diplôme d'État de Moniteur·rice Éducateur·rice (DEME).


Témoignages

Financer une formation

L'engagement qualité des Ceméa

Un réseau associatif certifié Qualiopi
Éducation nouvelle
Formateurs·rices engagé·es