Diplôme de niveau 4
Formation initiale ou formation continue
Ouvert à l'apprentissage, VAE possible
+ En présentiel et à distance

Description du métier

Pour concevoir et mettre en œuvre des projets d’animation culturelle, accompagner et faire émerger des projets artistiques, faciliter l’accès à des formes d’expressions artistiques ou culturelles variées.

Des sessions en cours

du 24 février 2022 au 17 mars 2023
TOURCOING (Nord)
du 7 mars 2022 au 17 février 2023
PRADES (Pyrénées Orientales)

Les prochaines sessions de formation

50%
du 19 septembre 2022 au 20 octobre 2023
TOULOUSE (Haute Garonne)
du 19 septembre 2022 au 19 avril 2024
STRASBOURG (Bas Rhin)
du 22 septembre 2022 au 6 juillet 2024
MARSEILLE (Bouches du Rhône)
du 28 novembre 2022 au 15 décembre 2023
MONTPELLIER (Hérault)
du 5 décembre 2022 au 27 janvier 2024
TOURCOING (Nord)

Vous exercez la fonction d’animateur ou d'animatrice, notamment au sein de structures privées du secteur associatif (centres sociaux, associations de quartiers, écoles spécialisées), de collectivités territoriales, d’établissements relevant de la fonction publique (écoles, collèges, lycées, établissements culturels), de structures de vacances, de comités d’entreprise.

Vous exercez en autonomie votre activité professionnelle dans les champs des activités éducatives, culturelles et sociales, dans le respect des cadres réglementaires.

Vous encadrez tout type de public, dans tous lieux d’accueil ou de pratique d’activités culturelles.

Vous êtes responsable de votre action au plan pédagogique, technique, organisationnel et de la sécurité.

Vos projets d’animation s’inscrivent dans la continuité du projet de votre structure.

Vous travaillez dans une logique collective et partenariale.

Vous accompagnez les publics dans la réalisation de leurs projets.

Vous prenez en compte notamment les démarches d’éducation à la citoyenneté, de développement durable et de prévention des maltraitances.


Débouchés

Vous pouvez exercer les métiers de médiateur culturel ou de médiatrice culturelle, d’animateur culturel ou d'animatrice culturelle, d'animateur socio-éducatif ou d'animatrice socio-éducative dans des structures publiques ou privées auprès de tout type de public.

Il n’est pas possible de diriger un accueil de loisirs avec cette mention, sauf en passant le Certificat Complémentaire de direction d’ACM.


Conditions d’accès à la formation

Être capable de justifier d’une expérience d’animation professionnelle ou non professionnelle auprès d’un groupe d’une durée minimale de 200 heures ou être titulaire d’un diplôme accordant une dispense.

Être titulaire d’un diplôme de secourisme.

Être capable de produire un dossier comportant un récapitulatif de sa pratique personnelle dans un support d’activité culturelle prenant la forme d’un portfolio argumenté présentant les pratiques artistiques et ou culturelles du ou de la candidat·e.

Réussir les éventuels tests de sélection.

Pour connaître les diplômes accordant une dispense, les diplômes de secourisme nécessaires à l’entrée en formation ou avoir plus d’informations sur les tests de sélection, veuillez choisir une session et contacter l’organisme de formation.

Pour connaître les modalités d’accompagnement des personnes en situation de handicap, veuillez choisir une session et contacter le ou la référent·e handicap de l’organisme de formation.


Moyens et méthodes pédagogiques aux Ceméa

Choisir une formation aux Ceméa c’est :

Bénéficier d’un réseau national de plus de 80 ans d’expérience dans la formation ancré dans un mouvement pédagogique d’Éducation nouvelle.

Vivre une formation en alternance qui s’articule entre des temps de formation en centre et des temps de stage pratique et qui permet de mettre en œuvre sur le terrain les savoirs acquis..

Profiter d’un accompagnement individuel et collectif et d’un suivi par l’équipe pédagogique.

Bénéficier d’une relation régulière entre l’organisme de formation et le lieu de stage, via la désignation d’un tuteur ou d’une tutrice sur le lieu de stage et les visites de structure.

Vivre une formation en centre constituée de séances de travail alternant travail individuel, travail en petits et en grands groupes : mises en situation, échanges de pratiques, apports théoriques, pratique et analyse d’activités. L’analyse de situations professionnelles vécues est menée tout au long de la formation et permet une prise de distance avec la pratique et le terrain.

Profiter de rencontres avec des acteurs et actrices de terrain et d’interventions de professionnel·les touts et toutes recruté·es par les Ceméa.

Un accès à la médiathèque numérique des Ceméa : Yakamédia.

Elle rassemble, digitalise et met à disposition tout le patrimoine éducatif des Ceméa. Yakamédia, c’est 80 ans de ressources éducatives et toujours d’actualité disponibles en un seul clic ! Avec des formats vidéo pratiques et adaptés aux usages d’aujourd’hui et un moteur de recherches pour aller droit au but !

Véritable « sac à docs » de l’animateur et de l’animatrice, et véritable boite à outils pour tout éducateur ou éducatrice de terrain, Yakamédia est une base de ressources multimédia disponibles à tout moment et sur tous les écrans : idées d’animation, tutos, ressources pédagogiques, actions culturelles, texte de référence, témoignages de pratique de terrain …


Contenu de la formation

La formation s’organise en quatre Unités Capitalisables. Les deux premières UC font parties du tronc commun à tous les BPJEPS, les deux dernières sont spécifiques au BPJEPS AC :

Apprendre à encadrer tout public dans tout lieu et toute structure :

Communiquer dans les situations de la vie professionnelle, prendre en compte la caractéristiques des publics dans une démarche d’éducation à la citoyenneté, contribuer au fonctionnement de la structure.

Apprendre à mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure :

Concevoir, conduire et évaluer un projet d’animation.

Apprendre à conduire une action d’animation dans le champ des activités culturelles :

Encadrer un groupe dans le champ des activités culturelles, organiser, gérer et évaluer les activités culturelles, mettre en œuvre des situations favorisant l’expression, accompagner les groupes dans leurs projets et leurs réalisations artistiques.

Apprendre à mobiliser les démarches d’éducation populaire pour mettre en œuvre des activités culturelles :

Situer son activité d’animation culturelle dans un territoire, participer à des réseaux territoriaux d’acteurs ou d'actrices culturel·les, conduire des activités favorisant le vivre ensemble, valoriser la production des publics.


Certification

Pour valider la formation, les candidat·es seront évalué·es à travers les épreuves suivantes :

Validation des UC 1 et UC 2 : Production de documents écrits personnels qui seront l’objet d’un entretien oral pour chacune des UC.

Validation des UC 3 et UC 4 : Production d’un document écrit, mise en situation professionnelle et entretien oral.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de certification, choisissez une session et contactez l’organisme de formation.


Poursuite de parcours

Suite à l’obtention de votre diplôme, il sera possible de poursuive votre parcours de formation aux Ceméa à travers :


Témoignages

Financer une formation

L'engagement qualité des Ceméa

Un réseau associatif certifié Qualiopi
Éducation nouvelle
Formateurs·rices engagé·es